Journal

26
Jul.
bateau, créativité, daddy day, vendredi

Vendredi.

Depuis la naissance de ma fille c'est un jour important. Le Daddy Day.
Une journée exclusivement consacrée à elle, je stoppes toutes activités pour jouer, sauter, explorer, créer, courir, rire,... Ce vendredi là était pluvieux, froid.

Au petit déjeuné, alors que j'avais préparé un bol de muesli avec des fruits et des noix fraîches elle me lance:
- Papa, et si on construisait un bateau aujourd'hui?

J'ai d'abord pensé à mon ami Julian, de Bleu de Perse qui a construit le sien pour couvrir le monde. Observant les restes de noix sur le plan de travail je lui réponds:
- D'accord Norah. Et nous allons créer ce bateau en ré-utilisant cette coquille de noix. Tu veux bien?

Si il est une chose que j'ai pu observer durant ma carrière de créatif, c'est que nous (les professionnels) ne prenons pas assez le temps de nous amuser. D'un accord commun nous avons décider de vivre une épopée créative à ce deux. Ce vendredi!

Nous avons commencé par coller des cure-dents inutilisables. Grace au pistolet à colle à froid, Norah a pu s'amuser en sécurité. Pendant que l'un peignait, l'autre découpait et collait la voile. On peut sentir l'inspiration asiatique des Jonques Chinoises.

Le jouet est réalisé, re-coupé, poncé... avant que nous décidions de le mettre en scène. Je prends une bouteille en PET de couleur bleue, la découpe et la froisse pour nous servir de base aquatique.

Travailler avec un enfant requiert motivation et rapidité. L'impatience peut vite gagner le dessus sur l'aventure. J'ai donc travaillé avec le minimum. Comme base nous avions:

— ma table lumineuse pour éclairer en dessous
— une feuille bleue posée sur la table lumineuse et renvoyer une lumière abyssale bleue
— un panneaux en PVC noir (qui me sert en général à occulter la lumière)
— un vaporisateur pour les gouttes de pluie
— un flash déporté en haut à gauche
— un Snoot fait main avec des rouleaux de papier hygiénique, pour avoir un diamètre très petit
— toujours le même papier bleu en guise de gel de couleur

Le papier en guise de couleur permet d'avoir les même nuances dans les deux lumières, mais aussi apporte un grain (aléatoire) dans la lumière qui n'est pas inintéressant et apporte un côté dramatique à l'image.

Norah s'occupe de la pluie.
Moi de la photo. Elle n'a pas osé prendre de photo avec mon appareil, mais a essayé avec son Sony compact 6 ans d'âge.

Résultat plus qu'intéressant pour un Daddy Day pluvieux.